Conscience du corps et respiration

Cours collectifs et individuels avec Phil Kaiser

Un acteur doit être capable de crier, hurler, pleurer, sangloter, soupirer, gémir, bégayer, chuchoter, murmurer, susurrer, séduire, ensorceler, appeler, déclamer, rire… et sa voix sera tantôt forte, tantôt faible, tantôt grave, tantôt aiguë, tantôt claire, tantôt voilée. La base de tout travail vocal est la respiration. Car la voix, c’est l’expiration rendue audible. Pour un acteur, avoir un corps perméable au mouvement de la respiration et maîtriser les différentes manières de respirer est primordial. 

L’ « Actor’s Studio » attache beaucoup d’importance à la détente. Le travail sur la respiration dissout tensions et blocages musculaires, ouvre les articulations, fait circuler l'énergie et produit une posture équilibrée de sorte que tout notre corps bouge avec plus d’aisance. Les hanches et le bas du dos (nos zones à problèmes) ainsi que le diaphragme se débloquent, la cage thoracique s’assouplit et la gorge se desserre.

Un corps perméable permet à l’acteur de sentir ses impulsions et ses émotions qui se reflèteront dans son attitude, ses gestes et son visage ainsi que dans les différentes sonorités de sa voix. La richesse et la finesse de ses émotions sont le capital précieux de l’acteur de cinéma !

La respiration nous aide à nous concentrer et à gérer le trac. Elle nous rend authentiques et créatifs (« inspiration »). Elle améliore notre faculté à nous ouvrir au moment présent et d’être pleinement en contact avec nos partenaires. Elle donne du charisme.

Dans le cours, nous travaillons assis, allongés, debout ou en bougeant dans l’espace. Tantôt nous travaillons en silence, tantôt nous expirons en faisant des sons. Avec la consonne « L » nous détendons la langue et la mâchoire, nous sentons notre plancher pelvien et nous nous ancrons dans le bas, là où nous trouvons de la stabilité et la force vitale. C’est ce dont a besoin l’acteur qui incarne le roi Richard III quand il lance la pièce de Shakespeare avec son fameux monologue « Now… ! » . Avec le « EU » nous expérimentons le haut de la poitrine où nous trouvons les émotions plus fines. Evidemment, une scène d’amour sans l’énergie du cœur ne serait pas crédible.

Le cours est basé sur « la respiration consciente et libre ». Cette méthode appréhende l’homme dans sa dimension corporelle, émotionnelle et sociale. «L'objectif, c'est l'homme lui-même, qu'il fasse connaissance de ses forces et qu'il exploite ses ressources» a dit dans les années 1940 le professeur de respiration Cornelis Veening. L'enseignement de la respiration consciente et libre a été développé à partir du travail de Veening par Ilse Middendorf et Erika Kemmann à Berlin. Suite à son succès, il s’est répandu en Allemagne, en Autriche, en Suisse et aux Etats-Unis.

L'enseignant:

Phil Kaiser enseigne depuis plus de 25 ans. Il a acquis son expérience à la Kleine Academie à Bruxelles (formation professionnelle de théâtre en trois ans), au département de la scénographie de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts «La Cambre», également à Bruxelles, ainsi qu’à l’académie de danse «Erika-Klütz-Schule» à Hambourg. Diverses institutions en Belgique et en Allemagne l’invitent comme pédagogue.

Phil Kaiser est également acteur. Il a conçu et mis en scène de nombreuses productions théâtrales.

Il a étudié à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts à Hambourg et à la Kleine Academie à Bruxelles. En ce qui concerne la respiration, il s’est formé à l’Institut pour l’Enseignement de la Respiration Erika Kemmann à Berlin, et il est reconnu comme professeur de respiration et comme thérapeute par la respiration par les instituts professionnels BVA et AFA. Il possède également un diplôme d’Etat de professeur de mouvement et de danse.

Renseignements et inscriptions:

philkaiser@skynet.be

0495 886385